daddyjpg:

qtest
581
9

awhitiger:

" tu m’avais regardé t’sais, avec ton air étonné et innocent, comme si il n’y avait aucun problème entre nous. ton air d’enfant boudeur qui ne comprend pas pourquoi on lui fait la tête. tu m’as observé t’sais, boudeur rieur étonné, tu m’as fait un commentaire un peu foireux sur ma tenue vestimentaire, un sourire. Ca m’avait suffit alors, le premier contact depuis un mois. T’étais revenu, comme t’étais parti. Comme ça, sans faire de bruit. Gêné timide. Tu es revenu dans ma vie avec une blague sur mon pull. Tu t’es refais une place tout doucement dans mon coeur. A l’intérieur de moi ça à fait un énorme fracas t’sais, un boucan de tous les diables. J’crois que c’est mon coeur qui s’est remis à battre. Il avait suffit d’un rien t’sais. Un rien pour que tu partes, un rien pour que tu r’veinnes, un rien pour que je remonte à la surface. Ca faisait un mois que j’étais en apnée à cause de toi t’sais. Un long mois à attendre de tes nouvelles, sans y croire vraiment. Un mois à me faire une raison, à essayer de faire une croix sur toi. Et d’un seul coup, comme ça comme d’un rien, comme toujours, tu étais là. A nouveau devant moi avec ton sourire et tes longs cils. Je t’ai tout pardonné, te savoir près de moi me suffisait. On signifiait encore quelque chose pour toi, et c’était ça le principal t’sais. D’un seul coup je me suis remise à croire en tout, au bonheur d’être deux, en la vie, en notre relation. Tu es revenu comme si tu avais toujours été là; tu es revenu en t’excusant silencieusement, bien sûr je te pardonne mon amour, mon amour, comment ça aurait pu marcher sans toi ? à l’intérieur mon coeur s’était remis à battre avec la violence des vagues qui s’écrasent contre les rochers. "

 

leaciers:

悲しい花
milk-vein:

more here
necromanse:

this is my favorite post look how cute they are aw
mercurieux:

🌳🍓
110
skinthiscat:

Pulp Fiction (1994)
acidic-cigarette:

want more grunge?